Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

samedi 31 juillet 2010

Hanabi

Une heure non-stop de feux d'artifice grandioses à Asaka ce soir, je riais en pensant que les nôtres sont ridicules à côté.

Ces festivals, c'est des stands de nourriture partout, et des gens en yukata (un yukata est un kimono léger et pas trop cher(en général)). Seulement, avec la lumière du soir, mon appareil photo a été pénible et ne m'a pas laissé l'occasion de prendre beaucoup de photos de gens.



Et bien sûr, que serait un festival sans feux d'artifice ?






Pour y aller, Sabrina m'a habillée avec un kimono (ouais, pas un yukata)... Portant un vêtement dont le prix est situé bien haut dans les millions de yens, j'étais pas forcément très à l'aise. Et c'était pas n'importe quel kimono, non ! C'est celui qui est issu de la collaboration entre le designer H.Naoto... et Gackt. SNIRF je le veux.

Je l'ai porté relevé sur les côtés parce que c'est plus joli et parce qu'il faisait trop chaud.

Retour à Shiki à pied. Parce que vu le monde qui attendait pour prendre le train on y serait encore...

On a mis 1h30 pour arriver, mais, détail non négligeable : il fait 39 °C... même si c'est la nuit.

Dès qu'on est arrivés, on s'est tous précipités pour prendre une douche glacée (on = 4 personnes. Deux amis de Sab sont là ce soir. Fans de Gackt depuis 11 ans. *se sent nouvelle dans cette "fanitude" malgré ses 4 ans et demi à Le vénérer*)

Ha et en passant au Starbucks de Asaka, gros O_O pour Sab et moi : un mec porte le kimono absolument hors de prix de Nemuri, celui que Gackt porte pour la pièce de théâtre(oui, il est beaucoup plus cher que celui que je portais). Il a reconnu nos kimonos aussi et nous a fait un grand sourire. Il me semble que les fans masculins sont plus enclins à acheter des trucs très, très chers, alors que les filles se contentent plus facilement de produits dérivés aux prix raisonnables...

Enfin bref, ce fut sympathique, et je suis dégoûtée que le kimono soit autant trempé de sueur... ^^;;

vendredi 30 juillet 2010

*cough cough*


Ouais je tousse toujours autant. ça fait mal. ça fatigue.

Là j'ai un chat sur les genoux et je peux enfin accéder à internet comme je veux quand je veux, merci Sabrina ! Et j'ai faim.

Hier fut une journée pleine de rire et pour cause, karaoké le retour(ce qui fait qu'aujourd'hui, je peux plus du tout parler) ! Et puis ce matin dans un magasin, j'ai été accueillie par la nouvelle chanson de Gackt, lancée à plein tube dans les hauts-parleurs. Ally m'a dit qu'à Shibuya il y a des affiches géantes partout, seulement je déteste Shibuya alors... on verra. Pas pour aujourd'hui.

Enfin bref, voilà, Ally est partie aujourd'hui, me laissant un mois de souvenirs, presque tous prêts à me faire rire.

Maintenant c'est l'heure de remplir mon estomac qui hurle à la mort.

jeudi 29 juillet 2010

En mode "Général Grievous"

Je suis malaaaaadeuh !

Je tousse sans arret, ma gorge me brule atrocement et tout ca pour quelle raison, mh ? CE FICHU TEMPS ! Il fait tellement chaud dehors que l'air conditionne m'a tuee. Et evidemment, qu est-ce qui manque dans ma trousse a pharmacie ? Du sirop pour la toux ! He oui. Bon, en avant les remedes de grand-mere... Et comme je vais pas pouvoir trouver de miel facilement, je vais devoir suivre les remedes russes de Ally, ca va etre drole.

*cough cough* on va chez sabrina aujourd'hui.

Ah, et j aurai un truc a vous raconter au sujet des reves faits ces temps, ET du membre du staff de gackt qui ne sait pas compter.

mercredi 28 juillet 2010

Fin du mois

Fin du mois ca veut dire : plus beaucoup de sous (parce que non, je ne vais pas piocher dans mes sous reserves pour les mois prochains !), ce qui veut donc dire, par extension, que je bouge tres peu(voire pas du tout).

La connexion au 7e etage de l'hotel, la ou se trouve ma chambre, a maintenant totalement disparu, ce qui m'oblige a utiliser un PC dans le hall d'entree, qui, a cause de la chaleur dehors, est toujours bourre de monde. Pas d'accent donc dans ce post car clavier americain (y a 6 PC dont 2 avec clavier americain).

Je supporte tres mal le fait de ne pas avoir MON PC et de devoir me battre pour acceder a ceux d'en bas parce qu'ils sont toujours pris, donc j'ai demande asile chez Sab, on verra sa reponse. J'attends un mail de sa part pour annuler la suite de ma reservation. Parce que ne pas avoir acces au Net quand on a plein de choses a faire, c'est pas un probleme, mais quand on reste a l'hotel pour economiser, ca fait quand meme chier.

Donc, ne vous attendez pas a des posts interessants jusqu'au 5 aout, jour ou Nadia debarquera et que le voyage recommencera.

lundi 26 juillet 2010

Mpf. Chaud.

Nous revoilà dans notre quartier glauque, dans notre hôtel que j'aime beaucoup (mis à part qu'au 7ème étage je lutte pour capter un wi-fi qui disparaît toutes les 2 minutes).

Ce fut donc une journée-qui-fait-mal-aux-pieds, avec Shinjuku et Harajuku au programme. Shinjuku pour aller manger Thai (must. go back there). Et je profite d'avoir une connexion plus ou moins bonne pour mettre la photo du bordel qu'est devenue notre chambre.

dimanche 25 juillet 2010

Dimanche... doom it is.

On a presque hésité à monter dans le train et faire la boucle de la Yamanote line toute la journée. Parce que 1) il fait trop chaud donc on veut pas être dehors, 2) c'est dimanche donc on veut pas aller dans les magasins ou visiter quoique ce soit, 3) l'hôtel nous met dehors de 10h à 16h(vivement demain qu'on retourne au Juyoh !)

Le dimanche ici c'est fait pour rester tranquillement dans une chambre. RAH. Je HAIS le dimanche.

Comme on a encore le JRPass, on s'est "amusées" à aller à Ebisu, puis à Akihabara, puis de nouveau à Ebisu, puis retour à Shinagawa et on serait retournées à Ebisu pour aller dans la petite chocolaterie (la même qu'à Kagoshima), si j'avais pas préféré prendre un thé quelque part. Le seul désaccord que j'ai avec Ally, et c'en est pas vraiment un vu qu'on s'est jamais disputées, c'est qu'elle supporte pas de se poser quelque part pendant plus de 20 minutes. Et encore "supporter" c'est un grand mot, disons qu'elle s'ennuie très vite, ce qui n'est pas mon cas. *sigh*

Enfin bref, on est de retour dans la chambre, à regarder la fin de la série Hana Kimi.

samedi 24 juillet 2010

Baw

Bon. Plus de 9h de train c'est pas rigolo.
On était censées aller à Yakushima aujourd'hui et rentrer à Tokyo lundi MAIS... Changement de programme. Parce que... pour beaucoup de raisons en fait.
Donc, trajets toute la journée.
Que dire ?


De Kagoshima à Hakata : Mh, rien ? Ennui intense.

De Hakata à Shin-Osaka : Bataille contre le siège de devant !!! Les gens sont vraiment pénibles, dans le shinkansen on n'a pas de place pour les bagages, alors si en plus la personne de devant s'amuse à baisser le dossier de son siège, y a plus de place DU TOUT. J'ai donc passé tout le trajet à lutter contre cet abruti qui s'acharnait à baisser son siège... je le laissais pas faire et il comprenait pas pourquoi son dossier bougeait pas. NIARK. Mais après il s'est endormi (après une bière... MWARF) et il ronflaaaaaaaaaaait !!! Donc gros fou rire pendant le reste du trajet.

De Shin-Osaka à Shinagawa : Même problème avec des idiots devant nous, et la dame chinoise derrière nous avait une montre qui faisait bipbipbipBIIIIIIIIIIIIPbipbipbip toutes les 10 minutes aussi fort qu'un réveil... ça, pendant 3h ? HA.

Bon. Shinagawa, c'est la pause avant de retourner au Juyoh Hotel. On est donc de retour à Tokyo et malheureusement, les 38.9 degrés sont toujours là... on est arrivées quand il faisait déjà nuit et après les 2 minutes de marche jusqu'à l'hôtel depuis la gare, on s'est retrouvées trempées de sueur. X_X J'veux retourner à Kagoshima avec son climat méditerranéen ! SNIF !

Et cette photo va rester gravée dans vos cerveaux : l'essai du masque offert par l'hôtel.

P.S : Gackt a posté une entrée de blog pour parler, entre autres, de son arrêt à Genève (avant-avant-hier ?) et il aide pas la bataille contre les stéréotypes !! Et il a posté des photos de "l'immensity of green" suisse. Euh, Gaku, t'as ça chez toi et en beaucoup plus grand.

Ah, et franchement, je sais pas quoi penser de son nouveau clip. J'adore la chanson depuis le premier concert à Osaka, parce qu'en live elle est vraiment motivante et agréable, mais ce clip est ridicule. MAIS j'aime l'originalité et la perversité qu'il y a dedans (pour une fois que ça montre un garçon en train de baver devant le chanteur et pas une énième nana !). Et j'aime aussi les personnes qu'il a choisies, encore une fois, pour être ses musiciens. Que des canons (les mêmes que pour Setsugekka). Mais ARGH la fin DEBIIIILE !!! Elle nous donne un fou rire terrifiant chaque fois qu'on y repense. "EVAH !"

vendredi 23 juillet 2010

Kagoshima, jour 3

Pas d'éruption aujourd'hui !! MAIS EUH !

Bon, au programme, ballade dans la forêt, recherche d'araignées, TREE OF DOOM, plage. Le programme prévu était une excursion au parc volcanique de Kirishima mais on aime trop Kagoshima pour ça. Et c'est notre dernier jour.

OM NOM NOM NOM NOM



Puis, sur la plage, RETOUR DES DRAGUEURS. Pas les mêmes. Les japonais sont trop timides pour nous aborder directement, donc ils essaient de se faire remarquer en espérant qu'on les abordera nous-mêmes. Il devait y avoir 5 filles(qui se baignaient pas) et nous sur la plage(je me baignais pas non plus), et les ~100 autres personnes étaient des mecs de 16~25 ans.

Après 3h à tout faire pour qu'on les remarque, l'un d'eux décide d'aller se baigner en boxer, de revenir vers ses potes (et nous vu qu'on était à côté d'eux), de s'allonger dans le sable avec ses parties bien visibles sous son boxer (chose qu'il a pas remarquée tout de suite), et de s'éteeeendre en disant "Aaaah il fait chaud hein ?" en nous regardant. Quand j'ai dit "oui", ses potes se sont moqués de lui avant de lui montrer qu'il avait vraiment l'air con - pour la vue plongeante et le fait qu'il avait dit plein de conneries avant, certain qu'on comprenait rien.

Ce soir à la chocolaterie pour un petit dessert, la vendeuse était très curieuse de nous voir et nous a offert ze chocolat of death (tellement il était délicieux).

Je répète ce que j'ai dit avant : au sud, les gens sont plus chaleureux qu'à Tokyo... et même que dans le Kansai. Les enfants nous font des grands signes même quand on est dans le bus et qu'ils passent à côté, ils nous abordent avec des phrases en anglais apprises par coeur, à peu près tout le monde nous fait coucou (surtout les ouvriers qui bossent dehors)... et j'aime trop les phrases surprises que j'entends par-ci par-là. Vu que les gens ont bien moins l'habitude qu'ailleurs de voir des étrangères, ils nous ignorent rarement.

jeudi 22 juillet 2010

Kagoshima, jour 2

Vu à la télé hier: c'est la canicule à Tokyo et Sendai, il a fait 38.9 °C... ici on cuit déjà sous 32°C alors... X_X

Enfin bref ce matin, direction PLAGE ! Dans le bus, mon cerveau est mort à cause de quelques touristes français. Parce que ça fait qu'autour de moi, ça parle français et japonais, et qu'Ally me cause en anglais, ça fait trois langues que je peux pas ignorer (je peux ignorer seulement ce que je comprends pas du tout), et donc j'arrivais absolument pas à me concentrer. Quand on était dans le bus, Sakurajima est à nouveau entré en éruption, mais les touristes pensaient que c'était une simple montagne avec des nuages(...??), et c'est seulement à la fin qu'ils ont compris, quand ils ont entendu nos commentaires ( "VOLCANO OF DOOM" notamment).



A la plage on s'est installées tranquillement à l'ombre, avec vue sur le volcan, en espérant qu'il se manifeste de nouveau. Et on le contrôle, MWAHAHA ! Parce qu'il "explose" chaque fois qu'on dit "Hey, tu dors ??", "volcano of doom", ou encore "je t'aime mon petit Sakurajima chéri tout mignon"(je sais, le soleil nous a grillé les neurones).

A côté de nous, 3 mecs se sont installés, et ils essayaient de se faire remarquer, et ils murmuraient entre eux "mais de toute façon elles parlent pas japonais ! Qu'est-ce qu'on fait ?" et d'autres trucs.

Première éruption après notre arrivée, a eu lieu vers 11h30, et voici la pluie de cendres qui en a résulté :

Vers midi, quand le nuage s'est dissipé, une autre est arrivée...


Puis à 12h30, une troisième, toute petite.

Après ça, on s'est rendue à Tenmonkan, les arcades de shopping, et il y a eu au moins 3 autres éruptions pendant ce temps-là (on voyait ça aux nuages de cendres).

Et : il faut absolument que je trouve un logement ici parce que c'est là que je vais venir en octobre-novembre, y a pas moyen, c'est trop bien.

mercredi 21 juillet 2010

Kagoshima, jour 1 : DAY OF DOOMz

Kagoshima est une ville très, très agréable qui m'a donné, en un après-midi, un bronzage de malade tellement il fait chaud et que le soleil est fort. On a passé du climat typiquement japonais à Takachiho - chaud et très humide - au climat de Miyakojima, en une heure de shinkansen. Chaud et sec. Mais vraiment, vraiment chaud. ARGH. Sauf que contrairement à Miyakojima, on ne peut pas aller se tremper quand on veut pour la simple raison qu'il n'y a pas beaucoup de plages. Enfin, demain on y va, mais aujourd'hui on avait d'autres projets :

Aller à Sakurajima, le volcan de la baie de Kagoshima. Il est très actif (mais je pensais pas à ce point), les enfants qui vivent à son pied doivent porter un casque pour aller à l'école à cause des bombes volcaniques. Mais il est aussi magnifique, et le ferry pour y aller coûte seulement 150 yen. Déjà, on a pris un bus touristique pour le port depuis l'hôtel, bus tout à fait charmant, très pratique, et pas cher.


Sur le ferry.


Lampadaire daikon sur Sakurajima



La couche de cendres sur le sol est impressionnante...

Dans le petit musée du Visitors Center, je commence à me rendre compte de ce que "actif" veut dire.


Petit arrêt pour un "Onsen pour les pieds".



Ouais faut que je m'achète un chapeau. Le sol est trop chaud pour que je pose mes pieds dessus, donc j'essaie de récupérer mes chaussures.

Départ pour une ballade sous le soleil, dans les champs de lave au bord de l'eau. JE. VEUX. ME. BAIGNER.


Et puis tout à coup.............




A peine 15 minutes après, une seconde éruption a eu lieu, puis une troisième alors qu'on venait de retourner à Kagoshima. 3 éruptions en moins de 2h.


Voilà. SUIS CONTENTE. Et comment oublier le repas ?



mardi 20 juillet 2010

PARDOOON!

Ouais... je m'attendais à avoir reçu des tonnes d'emails inquiets et en fait, RIEN à part les deux commentaires curieux de l'entrée précédente. Par contre le père d'Ally était tellement terrifié qu'il a contacté l'hôtel de Kagoshima pour savoir où était sa fille ! Hôtel qu'on a annulé, et qui était à mon nom donc ils ont dû lui répondre qu'ils avaient aucune trace d'elle... On était simplement coupées du monde pendant 3 jours... les gens sont fous.

BREF.

Je raconte petit à petit.

TAKACHIHO - JOUR 1

Takachiho est un village complètement paumé dans les montagnes du centre de Kyushu. Alors, à part vouloir nous perdre dans l'"Immensity of Green", pourquoi y aller ?

Il s'agit d'une destination "touristique" (mais pas facile d'accès) parmi les japonais, et très peu connue du reste du monde, pour la simple raison que sa principale attraction est en rapport avec le shintoïsme. Moi-même adorant la mythologie et l'Histoire, j'ai décidé d'y faire un saut. On dit qu'ici, la déesse solaire s'est cachée dans une grotte après un désaccord avec son frère, et qu'en faisant cela, elle a apporté la nuit sur le monde.

Après 2h de train depuis Beppu, puis 1h30 de bus depuis Nobeoka, et 10 minutes de taxi depuis le centre des bus de Takachiho, arrivée au milieu de nulle part, dans le ryokan que j'ai réservé. Il est cher, 20'000 yen la nuit (par chambre, donc 10'000 par personne), mais il s'agit du seul logement que j'ai trouvé ici. Pour la troisième nuit j'en ai un autre, qui n'était pas disponible aujourd'hui ni demain vu que c'est le week-end.

Bon, première chose... le ryokan est peut-être cher, mais ce prix comprend les repas (matin et soir)(je précise qu'à Takachiho, se nourrir c'est pas évident si on n'a pas de cuisine...), et quand on voit le souper (dîner, ok), on comprend pas pourquoi c'est pas beaucoup plus cher...
Déjà, on nous l'a servi dans la chambre.
L'employée nous a apporté les plats un à un, dans l'ordre :


sashimi de saumon
salade de daikon
légumes divers et variés, cuisinés/marinés de différentes façon
salade de poulet mariné dans je sais pas quoi
soba "surprise" avec de l'omelette et du gingembre
bœuf de Kobe (!!!! Vous comprenez le prix ?)

L'employée nous a apporté des réchauds pour cuire le bœuf. Quand elle est partie, j'en ai profité pour faire cuire mon saumon aussi parce que je préfère le poisson cuit. Malheureusement, il a attaché au truc et j'essayais de tout enlever quand elle est revenue apporter la suite (on croyait que c'était fini !). Je sais pas si elle a vu mais j'avais honte.

Suite du repas :
gratin de patate douce
soupe miso (avec du saumon dedans !)
riz noir
tofu

Petite pause puis :
bœuf(de Kobe...) en sauce
Pain de taro
Pastèque

Téléphone dans la chambre ensuite pour nous dire que la navette de l'hôtel va nous emmener voir un spectacle shinto traditionnel(j'ai déjà dit que j'ai beaucoup de chance de parler un peu japonais depuis qu'on a quitté Osaka ? ^^;; ).

15 minutes de route plus tard, nous voilà dans une salle avec, je suppose, tous les habitants de Takachiho. Le spectacle est divisé en quatre danses. La première représente un dieu cherchant la déesse solaire, la seconde la déesse sortant de sa caverne, la troisième un autre dieu enlevant les pierres devant la grotte, et la quatrième montre la création du Japon... à mourir de rire. En gros, le Japon a été créé par deux dieux complètement saouls. Je connaissais l'histoire, mais la voir c'est autre chose. J'ai tellement ri que j'en avais les larmes aux yeux. Les masques n'ont rien arrangé, avec leurs sourires idiots.


En rentrant, un dessert nous attendait dans le hall, puis un onsen avait été préparé pour nous.

TAKACHIHO - JOUR 2

Petit déjeuner puis départ pour les gorges de Takachiho(l'eau les a creusées dans les coulées de lave du mont Aso). A la réception de l'hôtel, j'ai demandé si c'était possible d'y aller en bus et pas en taxi parce que c'est à 15-20 minutes de route, et le réceptionniste nous y a conduites en minibus aux vitres teintées ; j'avais, à nouveau, l'impression d'être Gackt.

Sur place, malheur ! Il pleut des cordes(ça s'est arrêté assez vite). Point positif, moins de monde sur le sentier des gorges (qui sont vraiment grandioses). Normalement, on peut louer des bateaux mais ce jour-là, c'était pas disponible.




Le problème après, c'était de rentrer au ryokan ! Parce que si en voiture le trajet se compte en minutes, à pied on en a pour 3h30 (la route n'est pas la même, celle pour les voitures n'a pas de trottoir).

J'ai donc dû me débrouiller pour demander à quelqu'un comment atteindre le centre des bus de Takachiho, puisque depuis là on pouvait prendre un taxi sans payer trop cher. Ce fut compliqué pour me faire comprendre et surtout pour piger ce qu'il me répondait, mais on s'en est sorties finalement !

Second repas :


Premier service :

porc de Miyazaki avec pousses de soja, chou et oignon
tofu avec sauce
boeuf de Takachiho fumé avec tomates cerises
Saumon cru
petites carottes marinées
purée de daikon avec légumes et soupe
riz noir

Second :
poulet pané avec sauce
champignons au feu de bois avec poivre
Troisième
tempura de légumes (Courge, petites patates, carotte et concombre d'Okinawa)
udon
ananas
Et dessert improvisé : pocky + cake à la mangue

TAKACHIHO - JOUR 3

Que faire aujourd''hui ? Le Mont Aso n'est qu'à 1h de route... malheureusement, on a loupé le bus de 10h parce qu'on a dû changer d'hôtel, et le bus suivant est à... 16h30. O_o Ce qui signifie qu'on est coincées dans ce village. Donc, retour aux gorges, sauf que cette fois, on a décidé d'y aller à pied (et de remonter à pied aussi). Pas grand chose à dire, j'ai filmé quelques trucs et j'ai nommé Takachiho "Silent Hill numéro 4". Il n'y a même pas de restaurants.



TAKACHIHO - KAGOSHIMA

Quittons l'immensity of green ! Ce matin, bus pour Kumamoto, puis train pour Kagoshima. Il fait atrocement chaud aujourd'hui, mais sans humidité, ce qui est vraiment très étrange. Rien à dire pour le moment, on est arrivées et on a directement branché le PC au net pour vous rassurer.

Ah, et :



Mon bras VS ma cuisse. Ouais. Je suis contente. Mon crâne un peu moins, alors j'ai pris l'habitude de faire comme les japonaises : parapluie, qu'il pleuve ou pas. Et bientôt, un petit concours avec à la clé, un lot délicieusement stupide et totalement japonais. ;)

vendredi 16 juillet 2010

Ze honte

Ce soir. Onsen. Il y a 3 onsen(bains (très) chaud thermaux) dans l'hôtel, et un de l'autre côté de la rue. Il faut réserver à l'avance, on vient de rentrer de celui qui n'est pas dans l'hôtel. Bon... on savait pas, déjà, alors on s'est pointées bien comme il faut en yukata pour ensuite traverser la route. Je précise que l'hôtel se trouve dans le quartier chaud de Beppu, rien que sur les 100 mètres à parcourir depuis l'entrée jusqu'à l'hôtel il y a 8 bars à hôtesses (dont certains avec un nom totalement ridicule ("Universal Showgirls Pub", "DEEP"... etc). Bon, vous me direz, c'est des hôtesses, rien de plus, mais ça signifie quand même qu'il doit y avoir quelques soaplands dans le coin. Bref, ça veut dire : hommes partout.

Donc, on a commencé par fermer la porte du onsen à clé. Séparé de la rue juste par une paroi en bambou... Erf. Puisque dans un onsen on se baigne à poil, imaginez un peu notre malaise, à entendre les gens parler de l'autre côté de la paroi pendant qu'on trempait dans une eau brûlante...

Après 20 minutes, retour à l'hôtel, et le problème ? Normalement le hall est vide. Seulement, on est vendredi soir, il y avait donc tellement de monde que j'ai juste traversé la pièce très vite (aussi vite que possible en portant un yukata). On a entendu un "hm, sexy", et on a rapidement appelé l'ascenseur. Et à son arrivée... 3 hommes dedans. Qui ont été tellement surpris de nous voir (deux blondes, étrangères, en yukata, les cheveux mouillés...) qu'ils ont oublié à quel étage ils devaient aller. On a attendu qu'ils sortent pour monter et fermer la porte très vite, puis la porte de la chambre à clé.

Beppu, jour 2

La raison pour laquelle on s'est rendues à Beppu : les Enfers. Et ça valait vraiment la peine, très impressionnant(et CHAUD ! Argh !!). Beppu est une ville à l'activité géothermique particulièrement intense et les divers "Enfers" répartis au pied de la montagne sont à voir une fois dans sa vie.






(oui, pas pu résister)


La vapeur vient de partout...


O_o la chaleur a dû lui griller les neurones, il tenait absolument à faire des photos avec nous.



Envie de nager ? C'est déconseillé...







Et autrement, ce matin réveil à 7h30 parce qu'on a eu le malheur d'accepter le p'tit déj.