Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

mercredi 29 septembre 2010

*bâille*

J'ai un rythme très bizarre et tout ça à cause du manque de lumière dans ma chambre. Comme ma fenêtre donne sur un mur, il fait très sombre tout le temps, donc le matin j'arrive pas à me lever. Alors, je me couche très tard et me lève très tard et hier, j'ai décidé de me mettre au lit un peu plus tôt pour réussir à me réveiller à 10h.

C'était sans compter ces trois petits détails :

- Mon air conditionné fait un boucan atroce qui me dérange pas quand je suis fatiguée mais là c'était pas agréable

- une grosse tempête est tombée sur Taipei cette nuit et le bruit de la pluie était tellement fort qu'on s'entendait pas entre nous quand on était en train de causer dans le couloir, alors imaginez essayer de dormir avec ça...

- quand j'allais ENFIN réussir à fermer l'œil je me fais balloter dans mon lit de droite à gauche pendant 10 secondes, et cette fois aucun doute :
Magnitude 5.0 TAIWAN ; Wednesday, September 29, 2010 at 01:33:52 AM local time at epicenter

:P

La première chose que j'ai faite a été d'allumer la lumière pour vérifier si mon verre d'eau était à côté du PC ou pas. Manquerait plus qu'il se renverse dessus. Il y était pas ; je l'avais intelligemment posé par terre. Et comme tout tremblement que je sens bien, ça m'a rendue malade et j'ai eu envie de vomir jusqu'à 4h du matin.

mardi 28 septembre 2010

Nouilles Soupe

J'ai vu un beau "franois" sur un paquet de nouilles instantanées : "NOUILLES SOUPE"

Aujourd'hui, le ciel est bleu et les zoziaux piaillent joyeusement. Problème ? Il fait 30°C et j'ai été habituée à 25 depuis que je suis arrivée... et l'air est encore plus humide qu'au Japon en pleine saison des pluies. Résultat ? Je marche 2 mètres, je suis trempée. Berk.

Donc, cet après-midi, j'ai trouvé un charmant petit magasin, un vrai bazar super bordélique et je me suis dit que je pourrais peut-être trouver un petit souvenir typiquement taïwanais là-dedans. J'ai pas tilté tout de suite en entrant que je pouvais lire ce qui était écrit sur les articles, en fait c'était un magasin avec uniquement des trucs importés du Japon. Ce qui, d'ailleurs, m'a fait très plaisir puisque j'ai trouvé mes chers crackers au riz soufflé et soja ainsi que des bonbons. La boutique était tenue par une vieille très sympa qui a cru que je parlais chinois parce qu'apparemment quand je dis "bonjour" et "merci" j'ai l'accent correct. :P (Oui j'ai ajouté "bonjour" à la courte liste de ce qui sort de ma bouche ici... il était temps).

Au moment de payer, je remarque un truc qui m'a vraiment étonnée : sur la caisse, un petit autocollant du drapeau nazi. Tout petit, tout discret. Eeeh... ?

Et, je vous laisse méditer : quelle est la différence entre un pigeon ?

jeudi 23 septembre 2010

Taipei 101

Aujourd'hui, j'ai fait un truc qui me ressemble très peu (et pour trouver le courage de le faire il m'a fallu une semaine quand même). Je suis descendue dans la salle commune et les premiers qui ont dit "on va faire ça aujourd'hui" j'ai demandé si je pouvais venir aussi. J'ai donc passé l'après-midi avec Kate et Jen, une canadienne et un anglais. J'ai pris le MRT (métro) pour la première fois, j'ai été abasourdie par sa propreté et la propreté des gares (le Japon peut aller se recoucher ! Là il y a même pas de tâche par terre !). Et aussi par le système.

Au lieu de recevoir un bout de papier quand on prend le ticket, comme dans toutes les villes du monde, on reçoit un jeton magnétique qu'il faut ensuite glisser dans le tourniquet à la gare où on sort.


Le but du jour était de se rendre à Taipei 101, l'ex plus haute tour du monde (509,2 mètres). Maintenant, celle de Dubaï la dépasse.





(non on n'a pas monté les 90 étages à pied !)


Les gens qui bossent dans les boutiques tout en haut sont tous tirés à quatre épingles et tous jeunes et beaux. Ils parlent tous chinois bien sûr, mais aussi japonais (c'était génial d'en réentendre), certains parlent coréen et presque tous ont un anglais parfait (sauf le vendeur le plus mignon qui avait un accent terrifiant).

Pour rentrer, on a pris le taxi parce qu'il s'est mis à pleuvoir et qu'on n'avait pas envie de marcher jusqu'à la station. Je suis vraiment impressionnée par les prix ridicules... Et pourtant c'est aussi des taxi high-tech avec la télé dedans. J'en prendrai un pour retourner à l'aéroport, ça me coûtera pas beaucoup plus que le bus. J'aurai un gros choc en rentrant au Japon. Ici je dépense moins de 10 chf par jour en tout et c'est parce que je fais pas du tout attention au prix de ce que j'achète, c'est trop bas pour que je m'inquiète de ça. Si je faisais attention je pourrais facilement réduire de moitié. (Je précise quand même que j'ai payé mon logement d'un coup au début et que donc, je le compte plus dans ce que je dépense par jour ! Sinon ça augmente un peu).

J'en ai marre de manger des soba. Je suis pas vraiment aventureuse question nourriture ici, parce que je l'ai été les 3 premiers jours, et à chaque fois ça a été vraiment pas bon. Mais vraiment pas. Mais les soba, mince quoi, elles sont moins bonnes qu'au Japon en plus.

...Je tuerais pour du riz, du poisson et de la viande rouge. Demain je tente la pizzeria du coin ou le McDo... Cette nuit j'ai même rêvé que je mangeais ce délicieux saumon crû comme on en prenait tout le temps au resto avec Nadia.

*mange une pomme, un pain au miel et des bananes ce soir* Grmpf. En fait c'est pas au Japon que je perds du poids, c'est ici. La nourriture me dégoûte, je mange parce que je dois manger.

mardi 21 septembre 2010

Au Japon, on arrose les trottoirs, à Taiwan, on arrose... les chaises.

C'est même pas une blague en plus.

Comme vous le voyez, aujourd'hui, il fait ENFIN beau. Mais malheureusement, soleil = on range le pull qu'on avait sorti pour le week-end ! Il a fait atrocement chaud.

Ici, j'aime le contraste qu'il y a entre les véhicules, pour la plupart flambants neufs, et l'état des buildings : beaucoup ont l'air sur le point de s'écrouler. (Mauvais exemple avec la photo qui suit mais j'imagine que vous avez compris).

Et puis, seule explication des barreaux aux fenêtres : protection contre les moustiques mutants ! Hé oui, Taiwan est tout aussi sûr que le Japon question criminalité... par contre, les moustiques (très nombreux il paraît, mais j'ai été épargnée) peuvent être porteurs de la dengue alors à part pour ça, je vois pas l'utilité de donner l'impression aux gens qu'ils sont en prison dès qu'ils veulent regarder par la fenêtre de leur salon. Il y a des barreaux et des moustiquaires en métal presque à chaque porte / fenêtre.


Il y a aussi un contraste certain entre la propreté du sol des trottoirs... et celle de la route dans les petites rues, pleine de déchets et de feuilles.


Petit monument au milieu de la rue.


Le petit monument en question était juste à cet endroit sur la gauche.



Et un petit panneau au style très japonais là au milieu :


Et comment oublier ? J'ai trouvé des Pocky Hello Kitty dans un magasin.

Edit :

Si le vent change à peine de direction, qui c'est qui va se reprendre un deuxième cyclone dessus cette nuit ou demain ? C'est moi~

lundi 20 septembre 2010

Daily LOLz

Sérieusement... je crois qu'aller à Taiwan vaut le coup rien que pour l'auberge de jeunesse ! C'est là pour les infos : Eight Elephants

Non seulement c'est pas cher, c'est super propre et l'ambiance est géniale, mais en plus, j'attrape un fou rire chaque fois que je passe près du frigo. Il faut le faire quand même !



ou encore, "No beer for under 18 or the fridge will explode"

Et petit tour de l'étage :


Les douches / WC :



Et de l'autre côté, ma chambre et l'entrée de l'auberge au fond.


dimanche 19 septembre 2010

Cyclone



J'me disais aussi que c'était pas que de la pluie.


Quand je suis sortie juste avant, il y avait des branches par terre et un vent pas possible, et quand il s'est mis à pleuvoir, impossible d'utiliser mon parapluie sinon il se retournait. Je suis vite rentrée avec mon dîner en comprenant soudainement pourquoi tout le monde reste à l'auberge aujourd'hui alors que d'habitude c'est vide. :P


Edit : les balayeurs dehors ont un look très bizarre, ils portent une sorte de cône jaune et orange fluo sur leur tête.

samedi 18 septembre 2010

ah, la joie des climats humides.

Première chose à faire pour les visiteurs à Taiwan, en arrivant à l'aéroport, si vous avez entre 15 et 30 ans : aller au bureau d'info et demander la "Youth travel card". On vous demandera de remplir un formulaire et on vous demandera aussi votre passeport, et ensuite on vous donnera le badge, le sésame de la jeunesse à Taiwan ! :P


C'est gratuit et ça vous donne plein de réductions dans certains lieux touristiques, transports, hôtels, restos...


Bref le moment utile est terminé.


Aujourd'hui, il pleut. Je continue donc mon exploration du quartier mais pas bien longtemps. Assez par contre pour remarquer que certains conducteurs de scooters en mal de place pour se parquer n'hésitent pas à rouler sur les trottoirs.



J'ai pu trouver un autre magasin que le seven eleven, un petit supermarché au personnel moins stressé et donc un peu plus sympa. Et comme je ne peux pas boire l'eau du robinet, cette fois non pas parce qu'elle est pas bonne (celle du Japon est potable mais a un goût pas terrible) mais parce que c'est juste pas potable du tout, je continue à collectionner les bouteilles.


Qu'est-ce que ceci ? :P


vendredi 17 septembre 2010

Humiiiiide !

Il fait pas chaud, mais je suis en sueur après avoir marché 3 mètres. Hier je voulais parler de mon lit mais j'ai oublié alors je le fais maintenant.

Quand je suis arrivée dans ma chambre, j'ai vu que le matelas était très, très épais (25 cm quand même !). J'ai posé mes affaires dessus sans m'y asseoir. Puis quand est venue l'heure de me coucher, je me suis laissée tomber dessus avec délice... sauf que j'ai jamais vu un matelas aussi DUR que celui-là ! Et étrangement, j'ai super bien dormi et j'ai pas mal partout.

Bon. Aujourd'hui, découvrons mon quartier. L'auberge est située dans les ruelles derrière, c'est assez compliqué pour la trouver :

(j'ai très, très peur de me perdre donc je fais par étapes... J'irai au mémorial quand j'aurai trouvé le courage de prendre le métro ou d'y aller à pied(c'est assez loin même si c'est sur la même rue). Ou alors, j'irai "socialiser" avec les autres occupants de l'auberge dans le but de pas être toute seule pour faire des visites... ouais, je ferai ça.)


(ai repéré : Mister Donuts, Starbucks, Mos Burger, McDo, Family Mart, Seven Eleven.... des valeurs sûres :P D'ailleurs, ce qu'ils vendent au seven eleven, la moitié vient directement du Japon... c'est écrit en japonais sur les paquets. ça m'arrange, je sais ce que je mange ! Nadia, y a des pocky !!! Et des sortes différentes en plus ! Et ils ont des Ferrero Rocher... à 10 centimes les 3. BONHEUR. Edit : sur mon Twix c'est écrit... en coréen. O_o)








(ça c'est ma rue : )



Et constat : les employés des magasins semblent TRES stressés.


J'ai l'impression d'être un perroquet, à répéter "xiexie" sans rien pouvoir dire d'autre. Je sais même pas comment on dit "oui" ou "non" ! Help ? J'ai entendu que ça existait pas, mais alors on dit quoi ?


jeudi 16 septembre 2010

Arrivée à Taipei

Ben voilà, aujourd'hui, j'ai changé de forme de remerciements. C'est plus "ありがとう" ("arigatou") mais "谢谢" ("xiexie") (et si vous arrivez pas à voir les caractères non-romains, je crois qu'un petit tour ici s'impose).


Me voici en République de Chine, ou plutôt Taiwan pour éviter les confusions.

Le vol a semblé très court et ne m'a pas laissé finir de regarder la version longue du Seigneur des Anneaux qui était dispo sur la télé du siège. Tout ça parce que j'ai commencé par regarder Robin des Bois avant de voir ce qu'ils proposaient d'autre.

J'ai donc quitté la propreté totale des rues et les petites révérences pour l'inconnu complet avec une langue que je ne comprends absolument pas (mais je pense m'y faire assez vite, j'arrive à distinguer les mots utiles quand on me parle).

Premières impressions ?

- L'officier de l'immigration était très gentil, ce qui me change beaucoup de cet abruti auquel j'ai eu droit en arrivant au Japon.

- Les (rares) Taiwanais qui parlent anglais le parlent mieux que les Japonais... ce qui ne veut pas dire qu'il y en a plus qu'au Japon.

- L'immensity of green est présente et envahit les villes, alors qu'au Japon elle les entoure. Et au lieu d'être formées de bambous, sapins et cèdres, les forêts sont formées de palmiers, bananiers, et arbres inconnus comme à Miyakojima (un peu de bambous aussi).

- Il y a plus d'immeubles qu'au Japon, même qu'à Tokyo, ils sont aussi plus répartis donc ça donne plus l'impression de grande ville.

- La vendeuse du ticket de bus qui m'ignore complètement quand je paie... ça, ça fait pas plaisir...

- ...Mais ça a été rattrapé par le chauffeur de taxi adorable qui m'a conduite à l'hôtel. Même au Japon ils sont pas aussi sympa(ni aussi raisonnables niveau prix !! Punaise j'avais pas réalisé, je viens de faire un calcul de taux de change. La course a duré environ 20 minutes et m'a coûté, en francs suisses... 3.95 !!!! O_O Je suis impressionnée !)

- La conduite maintenant. Déjà, ça fait bizarre de rouler du "bon" côté de la route, ainsi que d'avoir des limitations de vitesse au-dessus de 80 sur l'autoroute. J'ai pas trouvé que la circulation était si chaotique que ce qu'on dit mais j'ai changé d'avis assez vite une fois hors de mon bus, quand je me suis retrouvée dans le taxi. Je crois que je vais développer une phobie de traverser la route, ici.

- La différence entre les quartiers ! J'ai pas encore marché dehors, j'ai juste observé depuis le taxi. On passe dans une allée hollywoodienne avec des palmiers sur le bord de la route, les magasins Gucci, Armani etc. partout, et quelques mètres plus loin on se retrouve entouré d'immeubles délabrés, sur la même grande rue.

- Mais ce délabrement, qui fait très Chine, ne donne pas envie d'éviter le quartier pour autant, parce que c'est du délabrement joli.

- Il y a du FRANOIS ! Youpie ! (l'équivalent du franponais :P ) Et de l'Englese aussi. Un beau "JUST HERB" par exemple.

- Quant à mon logement... La ruelle dans laquelle il se trouve ainsi que la façade du bâtiment font peur et je me suis dit "merde je suis là pendant un mois !". Mais aussitôt passé le seuil, c'est vraiment sympa. Ambiance auberge de jeunesse sans gros touristes malpolis comme au Juyoh au Japon ; la vraie ambiance qui nous fait nous sentir chez nous. Et puis l'accueil était juste parfait. Ma petite chambre a un seul défaut : la fenêtre qui donne sur le mur et donc, le manque de luminosité qui se fait cruellement ressentir.



Et puis sur une note rien à voir : mon fidèle porte-monnaie est mort de chez mort et, avis à la population de futurs voyageurs au Japon : en trouver un qui soit à la fois pour les billets, la monnaie ET les cartes et qui fasse pas 20 cm de long, c'est pas vraiment facile. Donc j'ai jeté mon dévolu sur le porte-monnaie "Gackt", en cuir, que Sabrina vendait.



Très beau, solide, (cher), parfait et surtout : PRECIEUX ! :P


Edit : je viens de sortir chercher à manger et j'ai donc expérimenté ce que ça fait d'être un piéton ici : bah c'est... dangereux. Heureusement qu'ils respectent A PEU PRES les feux de signalisation.



(vous aurez compris que si au Japon c'est les vélos qu'on voit partout, ici c'est les scooters)

lundi 13 septembre 2010

Le jour le plus étrange du voyage

Le vieux japonais qui me parle en français dans le train ; la vendeuse qui m'appelle par mon prénom ; le styliste de Gackt qui me cause pendant des PLOMBES et me dit des trucs qu'il aurait pas dû dire... C'était vraiment une journée bizarre.

C'était le dernier jour du voyage de Nadia, on a donc passé la journée ensemble à Harajuku et Shinjuku.

A Harajuku, justement, ça a commencé très fort. J'ai eu la bonne idée, dans la boutique où Gackt et You achètent leurs habits, de complimenter en japonais ce que je voyais et ça a rendu le styliste TRES fier et il a commencé à sortir les t-shirts, les magazines pour montrer quel t-shirt Gackt portait pour quel photoshoot... (dès que je suis entrée il a montré mes bracelets avec un grand sourire). Il m'a parlé du Yasoukai (le voyage du fanclub, en Espagne cette année), du shooting pour le calendrier 2011 en me disant quels habits ont été choisis, puis de quand Gackt ET You ont prévu de revenir au magasin la prochaine fois ! Je suis pas sûre qu'il avait le droit de dire ça ! Je serai à Taiwan malheureusement(et je passerai pas l'info plus loin). Et le mieux, une fois que j'ai acheté un truc il m'a fait : "je dirai à Gackt que tu es passée, c'est quoi ton nom ?"

.............. O___o

Faut que j'y aille plus souvent.

La suite, à Shinjuku : je suis allée à Marui one pour chercher le sac que j'avais commandé en juillet et qu'ils devaient fabriquer. Quand je suis arrivée, j'ai même pas eu le temps de sortir la quittance de mon sac que la vendeuse me sourit et me dit "Baajini-san ?" (donc mon prénom à la japonaise). Double O_O.

Et enfin, dans le train pour aller à Shiki (puisque je reste chez Sabrina pour deux nuits), un vieux commence à me causer en anglais puis en français... On a parlé Histoire Japonaise pendant tout le trajet.

dimanche 12 septembre 2010

Longue vie à mon cerveau

J'arrive à capter le net depuis le 3e étage de l'hôtel alors qu'il paraît qu'on peut le capter qu'au rez-de-chaussée dans une seule pièce (la "lounge"). Y a des jours où j'aime mon PC.

Hier, j'ai pris le shinkansen pour rentrer à Tokyo pendant que Nadia prenait le bus. J'ai choisi le shinkansen parce que je suis malade en voiture depuis peu, donc me taper 8h de bus, c'était pas vraiment dans mes projets. J'ai commencé par passer chez Sabrina pour y laisser ma valise, revoir le chat tout malade tout misérable et également donner à Sab ce que je lui ai acheté au Kenshin festival puisqu'elle a pas pu y aller. Ensuite, on est allées ensemble à Ikebukuro et à 17h30, j'ai décidé de me mettre à la recherche de mon hôtel parce que j'avais un rendez-vous à 18h30.

Pour traverser la gare de Ikebukuro un samedi soir, il faut pas être pressé. A 18h05 j'étais à la sortie ouest. Bon, plus que 25 minutes pour trouver l'hôtel !

Problème ? C'est Nadia qui a le plan, et sur les plans officiels il n'est pas indiqué... et les taxis et la police ne savent pas où il est. Seule solution ? Faire confiance à ma mémoire...

J'étais déjà allée là avec Emi en 2007. Mon sens de l'orientation n'est pas, contrairement à mon cerveau, complètement en lambeaux : en 10 minutes j'y étais, sans une seule hésitation. Mes pieds se souviennent parfaitement du chemin, et pourtant c'est pas tout simple : sortie ouest, 1 passage pour piéton, tout droit, à droite, un passage pour piéton, à gauche, un passage, à droite, tout droit, 2 passages, à gauche, tout droit, deux passages, 3ème rue, première petite ruelle DANS la troisième rue.

Mais COMMENT j'ai réussi cet exploit ?

J'ai donc fait mon check in, j'ai apporté mes affaires dans ma chambre et je suis ressortie à 18h25 pour retourner à la station. Là, deux types blond platine m'abordent (probablement des hosts mais je le jurerais pas), directement en japonais. Ils deviennent aventureux les mecs ici ou je rêve ? J'ai une tête à comprendre ce qu'ils me racontent ?

Eux : Salut, qu'est-ce que tu fais ?

Moi : Euh, j'ai rendez-vous avec des amis...

*feu devient vert donc je commence à traverser*

Eux : Aah attends !

Moi : Non mais je dois y aller là...

Eux : C'est des mecs tes amis ?

Moi : Oui... désolée !

Et pour une fois, c'était vrai. Il s'agissait tout simplement d'un ami d'enfance (et d'un pote à lui) : j'étais à l'école primaire avec lui, puis en 9ème aussi, et comme il était ici on a décidé d'aller manger un truc. C'était vraiment très bizarre comme situation. Je les ai emmenés dans un izakaya puis au magasin Animate et on a fini par se promener dans les ruelles avant que j'aille retrouver Nadia à l'hôtel.

Un love hotel très bizarre hier soir (je sais, tous les love hotels ont des tronches pas possibles mais il était sympa celui-là) :

Et aujourd'hui, retour à se balader un peu ici avec Nadia. A Animate ils ont des magnifiques franponais. Par exemple du papier à lettre avec ça écrit dessus :

"Lait de la banane, glace de la pêche, une lavande du macaron"... Nadia les a tous pris en photos et on en a achetés quelques-uns, c'était trop drôle pour ne pas les prendre ! Puis dans le Sunshine, un sac super (au magasin Café Table... Et je plaisante même pas, j'ai même un sachet de chez eux que je vais garder précieusement) sur lequel c'était mis : "Café Table. Sartons avec un sac mignon". MY BRAAAAAIN !!!

Ikebukuro a des chances d'être désormais mon quartier préféré : l'ambiance est parfaite, c'est pas aussi atroce que Shinjuku ou Harajuku un week-end, et en plus c'est plein de magasins très intéressants pour alimenter ma perversité (du moment qu'on en trouve un, il y a 5 dans la même rue après).

jeudi 9 septembre 2010

Imperial Palace

Pour moi, visiter le palais impérial de Kyoto, c'était un peu un truc à faire une fois dans sa vie juste pour pouvoir dire "je l'ai fait". Je pensais qu'il y avait une espèce de cour intérieure et qu'on avait accès à rien du tout, qu'on voyait juste les murs. Le guide du Japon que Nadia a, dit même que c'est une visite qui vaut pas la peine, faite super vite et qu'on voit rien. Mais c'est gratuit, alors on s'est dit qu'on allait le faire.

Déjà, il faut aller à l'"Imperial Household Agency" pour demander la permission de visiter, avec passeport contrôlé etc. On reçoit un papier de permission, à donner à l'entrée du palais. Il n'y a que deux heures de visite disponibles : à 10h et à 14h. Pour les personnes qui ne sauraient pas : l'Empereur ne vit plus là depuis 1869.

Puis, on ne visite pas seul mais en groupe avec un guide qui parle anglais, et on a un type qui nous suit pour être sûr qu'on reste avec le groupe et qu'on n'essaie pas de partir en douce ailleurs. Très gentil, car il attendait toujours que Nadia ait pris ses photos avant de lui faire signe de continuer à suivre.

Photo de Nadia. Il faisait tellement chaud que....

On était un groupe d'environ 100 personnes et malgré ça, ça a été LA grosse surprise pour Nadia et moi : c'était génial. Déjà, toutes les portes étaient ouvertes alors que c'est pas le cas d'habitude d'après la guide ; on a pu voir les peintures sur les parois des chambres. On a eu environ 60 minutes de visite en passant vers quasiment tous les bâtiments - tous ouverts ou presque - et les jardins. En plus, la guide racontait vraiment des choses très intéressantes, contrairement à ce qui se dit généralement dans une visite de ce type. Au lieu de parler de la hauteur de la salle telle et telle, elle nous racontait comment l'Empereur commençait sa journée, où il s'asseyait pour recevoir des gens, comment on faisait pour qu'il fasse pas trop chaud en été ou pas trop froid en hiver vu que tout est ouvert et pas du tout isolé("ils mettaient simplement des kimono avec des tonnes de couches et se chauffaient les mains vers une sorte de bouillotte"...hé ben ça devait être sympa)... tous des petits détails d'époque pour aider à comprendre la vie du palais, c'était génial.








Et le mur extérieur :


Et puis, l'avantage avec les troupeaux de touristes, c'est que... ils vont TOUS prendre la même photo du même truc et avancent en même temps. Il suffisait donc de traîner un peu ou d'avancer plus vite qu'eux pour avoir des photos sans personne dessus.