Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

mardi 3 juillet 2012

Avant-goût d'Apocalypse, ou Jurassic Park, à vous de voir

Qui dit volcans, dit éruptions, dit destructions. Mais c'est rare que les autorités décident de garder les lieux en état à des fins touristiques ! Les cratères autour du lac sont aujourd'hui presque tous dormants et la dernière éruption a eu lieu il y a 12 ans.

Je suis partie ce matin, toute motivée, avec juste une minuscule bouteille d'eau, en direction du centre d'accueil des visiteurs, où j'ai pris une carte avant de ressortir et de me rendre sur le chemin, qui se trouve derrière un gros barrage anti coulées de boue. Et une fois sur place, c'est devenu vaguement inquiétant, l'ambiance parfaite pour ce genre de lieux. J'étais complètement seule, il n'y avait aucun bruit à part les cris des corbeaux, et puis j'ai rencontré ça :
Son apparence et le fait qu'il se conduise comme un chien (il avance, puis il m'attend en me regardant, comme s'il voulait m'emmener quelque part) ne m'a pas trop rassurée et j'ai fait bien attention de ne pas prendre le même chemin que lui.

Me voilà à la première partie du sentier. Il y a deux buildings détruits. J'utilise l'option "impression appareil photo jouet" qui, je trouve, ajoute un côté très sinistre aux photos. Je dois avouer que ce décor me fait plus penser à Jurassic Park qu'aux restes d'une éruption, c'est sûrement à cause de la végétation.




 
Le chemin devient moins sympathique par la suite. Entendez par là que ça monte beaucoup. Rien d'insurmontable, si on le sait ! Mon problème ? J'avais sous-estimé les distances et le soleil a décidé de revenir soudainement, rendant la marche très pénible à cause de la chaleur. J'ai un gros coup de soleil sur un seul bras, j'ai l'air malin. Ma pauvre bouteille d'eau a été vidée très vite.

Après quelques centaines de mètres, je suis arrivée à deux cratères. Le premier est à peine visible à cause des plantes. Le second... il faut monter le long de ses flancs et essayer de garder l'équilibre pour prendre les photos. Le sol est très friable et surtout, c'est hyper raide.

 
J'ai continué. Plus loin, j'aurais dû arriver vers d'autres zones détruites et un troisième cratère mais c'était sans compter que tous les chemins étaient barrés ! Non je ne m'étais pas trompée de route. 
J'ai hésité. J'avais vraiment envie d'y aller. Mais c'est un volcan, peut-être que si c'est bloqué, c'est pour une bonne raison. En plus je n'avais plus d'eau, et je n'avais pas prévenu l'hôtel que j'allais faire ça. Seule, sans téléphone (même si j'en avais eu un, il paraît qu'il n'y a pas de réseau), sans boisson, personne qui savait où j'étais... c'était peut-être pas une super idée. J'avais pas envie d'être la prochaine vedette de I shouldn't be alive.
Je suis redescendue un peu déçue, mais quand j'ai regardé derrière moi, j'ai vu qu'une brume épaisse était en train de tomber très vite. Adieu la déception, c'était définitivement pas raisonnable de songer à passer outre les barrières.



 
Retour à Toyako Onsen, en sueur, et direction le petit supermarché où j'ai acheté deux litres d'eau. J'ai ensuite voulu reposer mes jambes et suis montée sur le bateau bien kitsch qui fait un petit tour sur le lac.



 
Cette pointe est Showa Shinzan, un volcan tout jeune qui a décidé de pousser un jour au milieu d'un champ et d'atteindre une hauteur de 290 mètres en 2 ans. Il fume un peu de tous les côtés, mais aucune de mes photos n'arrive à le montrer.


 

Pardonnez mon horizon pas droit


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire