Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

lundi 23 juillet 2012

Final ^_^ (et clôture de ce blog)

Ah, ça y est, c'est fini. Pas sans émotion, je dois dire. Le jour de mon départ, j'ai vécu un truc franchement terrifiant :

Sab et moi sortons à 4h50 de chez elle. Il fait jour depuis un moment et il n'y a personne dans les rues, je réveille tout le quartier avec les roulettes de ma valise.
Sab transporte mes deux bagages à main sur son vélo.
Puis soudain, au milieu de la route, on voit une vieille dame toute courbée, immobile, qui nous fixe du regard. On lui passe devant et elle émet une sorte de « eeeeeeeeeeeeeeeee » très rauque et très bas.
Sab me regarde, je la regarde et on accélère le pas aussi vite que possible sans courir... et la vieille se met à nous suivre, en marchant comme un pantin désarticulé.
VITE ! Vers la civilisation !
On se dit alors qu'on avance de plus en plus vite en riant comme des tarées... mais ce rire cache une angoisse réelle. Je n'oserai pas dire à Sab jusqu'à ce qu'on soit loin d'elle que moi aussi j'avais peur, une fois qu'elle m'a dit qu'elle a franchement pensé que c'était un zombie.
Bref, on se réfugie dans le seven eleven, seul magasin ouvert à cette heure-ci. On reprend notre souffle et on achète à boire... quand soudain la porte s'ouvre et... c'est la dame. Vraiment une allure, une démarche et une attitude de zombie ! La tronche de Sab était épique. Et la mienne devait pas être bien mieux. Surtout que la dame s'est approchée de moi, tout près alors que j'étais en train de payer, et m'a dit de sa voix rauque et sinistre un « ohayou gozaimasu » (bonjour). J'ai filé sans demander mon reste avec Sab, jusqu'au bus, où on a hurlé de rire. Plus personne ne pourra me dire « ohayou gozaimasu » sans que je pense au zombie, désormais (oui, j'ai eu un début de rire à l'aéroport au moment où l'hôtesse m'a saluée).

Sinon, voilà ce que je peux encore dire :

Vendredi, le producteur de Sab (qui est chanteuse, je ne crois pas l'avoir précisé) nous a offert à toutes les deux des sièges VIP pour Moon Saga. Pas de changement pour cette pièce entre dimanche et ce jour-là, d'ailleurs, sauf que cette fois Alex m'avait expliqué l'histoire aussi bien qu'elle pouvait et que j'ai eu un peu moins de problèmes à trouver un fil rouge (peu présent, mais si on sait de quoi ça parle on comprend déjà plus... La grosse différence a été qu'on m'a quand même offert un billet à 18000 yen sans raison autre que « je suis l'amie de Sab »).
J'ai fait l'achat le plus magnifique de l'année : le photobook de Saotome Taichi. Avec Sab et son producteur, on le feuilletait en attendant le lever de rideau et on s'extasiait tous les trois, jusqu'à ce que le producteur dise « Je pourrais être son grand-père ! », Sab « Je pourrais être sa mère ! » et moi « ...non moi ça va... » Bref, la pièce m'a un peu moins plu la seconde fois, parce qu'une fois qu'il n'y a plus l'effet de surprise on s'ennuie pendant certaines scènes.
Gardez donc ça en mémoire s'il vous vient l'envie d'aller voir ça : lisez l'histoire avant d'y aller, et n'y allez qu'une fois.

 La pièce terminée, Sab et moi sommes rentrées à Shiki, où on est allées manger au pub chinois.

On n'a pas beaucoup dormi parce qu'il fallait qu'on se lève à 4h du matin pour aller à l'arrêt de bus pour l'aéroport – Sab ayant insisté pour venir.

Après l'aventure du zombie, j'ai eu deux heures de bus pour rejoindre l'aéroport. Le vol s'est bien passé, mieux qu'à l'aller parce que j'ai demandé un siège dans la rangée du milieu et qu'ils sont un peu plus larges que les autres. Ma voisine m'a parlé pendant tout le trajet - j'ai plus parlé japonais pendant le vol que pendant tout le voyage.

Bilan du voyage : j'ai très envie de retourner en Hokkaido pour voir d'autres lieux, j'ai vraiment aimé Toya. J'ai malheureusement eu beaucoup de pluie, mais c'était à prévoir vu la période à laquelle je suis partie. Je ne sais pas encore quand j'y retournerai mais 2013 est très probable.


1 commentaire:

  1. oh non c'est déjà fini...! ben je suis déjà toute heureuse de te retrouver moi! Moi, je fais très attention le soir ou le matin tot, je trace et emprunte des rues illuminées! Et surtout pas à halloween parce que là tu sais pas si c'est un déguisement ou non,donc celui qui est dessous..ou non!!! Tu aura fais de jolies rencontres, découvert de magnifiques endroits, et tu rentres "des souvenirs plein la tête". j'adore tes photos! bisous me réjouit de voir l'album. Le lapin rose

    RépondreSupprimer