Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

dimanche 15 juillet 2012

Moon Saga : review

Voilà la suite. Donc, dodo à 3h du mat, pour mieux me réveiller à 9h, ce qui est horriblement tôt puisque j'ai adopté un rythme étrange depuis lundi. Ceci car j'allais voir la première de "MOON SAGA", une pièce de théâtre écrite et dirigée par GACKT et, selon lui, "une pièce comme vous n'en avez jamais vu !"

La pièce fait partie d'un univers très vaste qui a été créé par G et déjà utilisé dans ses concepts depuis le début de sa carrière solo il y a treize ans. C'est la suite de tout ce qu'il nous montre sur scène depuis tout ce temps. Pour cette partie de l'univers, G a fait appel à CLAMP (les génies derrière les mangas comme xxxHolic). L'histoire est divisée en pièce de théâtre, manga et concerts. Cette année on a droit à la pièce. En plus d'avoir tout fait (direction, mise en scène, casting, écriture etc.) G joue le rôle principal dedans (il a pas dû dormir énormément ces derniers mois).

Je dois dire que je n'étais pas surexcitée. J'étais même tellement fatiguée que j'ai hésité à y aller. Je suis toujours fan de G, mais beaucoup moins qu'avant, ou disons du moins beaucoup plus raisonnablement, et je m'étais ennuyée au théâtre en 2010 quand j'étais allée le voir dans Nemuri Kyoshiro (surtout parce que je ne comprenais rien). Je me suis finalement bougé les fesses et suis allée jusqu'à Akasaka, où le soleil m'a achevée quand j'attendais devant les portes.


Précision : cette pièce a un casting de fou. Les acteurs sont pour la plupart très connus (tous des acteurs de Kabuki (théâtre traditionnel japonais)), et on notera le merveilleux Saotome Taichi dans le rôle de "Kage". J'aime beaucoup cet acteur, il est fantastique (et je dois me pincer chaque fois que je commence à me dire qu'il est beau parce que halte-là, Môssieur est beaucoup trop jeune pour moi et après je m'en veux!)

Bon, la pièce a commencé et ma réaction après seulement 2 minutes a été cette pensée : "si j'avais manqué ça et l'avais ensuite vu en DVD, je m'en serais voulue toute ma vie."
G n'a pas menti en disant qu'il nous en mettrait plein les yeux !


Je ne dirai rien de l'histoire, qui était je pense le seul point noir de la pièce. C'était tellement bordélique comme arrangements de scènes qu'on ne comprenait pas trop ce qui se passait (et surtout, c'est pas FINI!).

La musique est magnifique. Les décors sont simples, il s'agit d'escaliers. Là où G a fait très fort c'est dans les décors virtuels, sur l'écran. Ils sont totalement intégrés à la pièce, c'est à dire que si un personnage a le pouvoir de lancer une boule de feu, la boule apparaît sur l'écran. Si un personnage tombe derrière la scène dans une rivière, il y aura un bruit d'éclaboussure et l'écran montrera l'eau qui gicle. Les paysages eux-mêmes sont animés et en 3D, ils ressemblent à un jeu vidéo. Certains rappellent énormément le style de Alice:Madness Returns.
Pour le jeu d'acteur : ce que je n'aime pas dans le théâtre japonais, c'est cette façon extrêmement exagérée de jouer et de parler. Mais là aussi, mes craintes ont disparu, car G a décidé que le jeu devrait être comme au cinéma européen/américain. Rapide et crédible. Tout le monde jouait vraiment très, très bien.
Il y avait des chorégraphies aussi, très réussies.
Question personnages maintenant : j'avais peur que le personnage de Yoshitsune, joué par G, soit comme TOUS les autres qu'il a déjà joué (excepté Yoshi de Bunraku) : un type détaché du monde, fier, silencieux, sérieux, qui se prend pour un dieu et qui agit comme s'il en était un. Euh, son personnage ne pourrait pas être plus éloigné de ça. C'est un espèce d'abruti qui se fait pipi dessus (oui oui, littéralement) à la moindre menace. Il est adorable mais trouillard et capricieux. C'est un rôle inédit pour lui, qu'il a parfaitement réussi à jouer.
Avec cette petite description il manque quelque chose : la pièce est drôle. Mais vraiment, à se tordre de rire. Avec le petit côté tragique / romantique, mais c'est 90% de rires, 5% de larmes, 5% de romance... 100% de divertissement pur et simple. Oh et les batailles aussi... miam !

Un dernier mot sur Saotome Taichi : son rôle, celui d'un esprit aux très longs cheveux blancs, qui apparaît à la lueur de la lune, est en réalité comme ce que je pensais que celui de G serait, ce type invincible et hautain. Mais c'est un esprit, il a le droit. Et mention spéciale à ce garçon, car sa scène de bataille est à tomber raide mort de perfection.
Vous connaissez peut-être cette vidéo :
La scène dont je parle a directement été inspirée de ça. Il se bat contre des ombres (beaucoup plus violentes, nombreuses et rapides) à l'aide d'un éventail et non d'une épée, et quand il est touché le sang gicle sur l'écran. Je pourrais passer ma vie à le regarder faire ça d'ailleurs.

Enfin, ceci pour dire que j'ai absolument adoré et que Saotome Taichi peut me compter parmi ses fans. En plus il a un petit quelque chose d'un de mes propres personnages avec cette perruque... Bref il a la classe.

2 commentaires:

  1. Du calme ma grande! Bon en même temps j'ai envie de te dire que les acteurs,chanteurs et artistes, sont là pour le rêve! Donc l'âge ne compte pas du moment que ça reste iréel ou innaccessible. Après, si tu le rencontre, OUI pince-toi et plus fort que d'habitude!!!! Le Lapin rose

    RépondreSupprimer
  2. Il est majeur, tu me diras, mais quand même. J'aime paaaaas vieillir ! hahaha !

    RépondreSupprimer