Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

dimanche 1 juillet 2012

P'tit post #1

Manger un poisson plein de très grosses arêtes avec des baguettes est un challenge intéressant. Tout comme l'est celui de choisir un plat sur un menu incompréhensible sans photo. Est-ce que je vais me retrouver avec des entrailles de lézard ou un magnifique morceau de saumon grillé ?

Les menus de ce type sont plutôt rares au Japon, surtout dans les restaurants des centre-villes, mais même quand il y a une image, j'ai du mal à savoir ce que je mange dans bien des cas. Bien sûr, je sais que c'est du poisson ou de la viande, mais de quel animal et quelle partie, aucune idée. Mauvaises surprises ? Pas souvent. Quand ça arrive, j'ai tendance à retenir le nom du plat et à ne pas refaire la même bêtise une seconde fois.

C'est la seule chose un peu particulière du jour. C'est dimanche ; je vous raconte pas le monde qu'il y avait dans la file pour le 100 yen bus ! C'est donc après une petite balade à pied que je suis entrée dans un restaurant un peu trop traditionnel - comprendre par là, sans image ou plats factices pour montrer les plats. J'aurais bien voulu lire, mais c'est pas le tout de savoir les caractères, si on sait que la prononciation et pas le sens, ça sert pas à grand chose. Heureusement, ce plat s'est avéré délicieux, malgré le nombre d'arêtes dans le poisson.
 
Ce qui m'embête dans les menus japonais c'est qu'il y a toujours quelques trucs auxquels je touche pas du tout. Ah, je dois aussi dire que j'ai eu des faiblesses dans les doigts et je n'arrivais pas à tenir mes baguettes. Pourquoi, je ne sais pas, j'ai peut-être dormi sur ma main, mais c'était désagréable et très frustrant.

Quelques gouttes de pluie sont venues entacher le début de l'après-midi. Un bon prétexte pour passer le reste de la journée à bosser (mon prochain livre doit sortir pour le 1er août et je ne l'ai pas encore terminé - je stresse un petit peu).

Demain, je prends l'avion pour me rendre au lac Toya. J'aurai normalement accès à Internet (je choisis mes hôtels en fonction de ça) et j'espère qu'il fera beau !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire