Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

jeudi 5 juillet 2012

Sapporo

Les publicités musicales dans les rues : toujours un moment glorieux de la journée.

Imaginez la scène : il pleut, il fait super humide, c'est désagréable, vous avez mal aux pieds et vous avez faim... et vous passez à côté d'un panneau qui tourne sur lui-même en émettant une musique sur laquelle des chœurs chantent "YAKINIKUUUUUUUU" (viande grillée) comme dans un morceau d'opéra particulièrement puissant, ça va vous faire tout oublier. A condition de ne pas vous pisser dessus (de rire).

Vous l'aurez deviné, il pleut à grosses gouttes. Dans ces conditions, les rues de Sapporo ont été désertes jusqu'à environ 17 heures, quand les gens commencent à sortir du travail ou de l'école. Là, les 2 millions d'habitants, on les voit.

Sapporo offre peu d'attrait aux touristes. C'est une grande ville, c'est tout. Il y a un gigantesque parc (Odori Park), le musée de la bière, l'usine/le musée du chocolat, le village historique (une reconstitution, à un peu moins d'une heure de route), un clocher (qui me fait penser à celui de Retour vers le Futur) et un autre parc, cette fois-ci artistique. Il va sans dire que par ce temps, il y a trois trucs à rayer de la liste des visites. ça m'a donné l'occasion de marcher dans une grande partie de la ville toute la journée avec mon parapluie, empruntant les souterrains le plus souvent possible, et d'aller à Sapporo Factory, un centre commercial plutôt décevant car très vide. J'ai trouvé le design de l'entrée très intéressant :

 
Dans cette partie du bâtiment, il y a surtout de l'artisanat et des souvenirs.


BWAHAHAHAHA !
 S'ils avaient fait tout le centre comme ça, ça aurait eu de la gueule ! Mais c'est triste, le reste, c'est ça :
Les gens à Sapporo sont très gentils et plutôt indifférents à ma présence - ou plus discrets. J'ai été abordée deux fois seulement.

Ici, marcher dans la rue, c'est plus agréable qu'ailleurs au Japon : les trottoirs gigantesques aident à éviter les vélos (il n'y en a pas énormément cela dit).

Après un arrêt à la poste une fois mon repas de midi terminé, je suis allée acheter les tickets de train pour dimanche soir (le trajet Osaka-Tokyo avec le dernier train, il vaut mieux acheter à l'avance, surtout quand c'est pour deux) puis j'ai voulu aller faire un tour dans les magasins de la station. Seulement, cette station est un labyrinthe épouvantable. J'y suis entrée à 14h... ressortie à 17h30, et on peut compter bien 30 minutes d'errance en me demandant où j'étais. Et comme je suis contente de ne pas rentrer dans les vêtements/chaussures vendus ici ! Parce que les deux buildings de la gare, dix étages de boutiques + de gigantesques souterrains bourrés de magasins, pratiquaient, aujourd'hui, un 50% général. Autant vous dire qu'en fin d'après-midi, c'était plein à craquer !

C'est donc avec l'indifférence la plus totale que je passe devant ces boutiques. Moi, ce que je cherche, c'est des mangas, de la déco, des conneries (genre brosse à langue) et du Franponais. Il faut toujours garder à l'esprit le fait que ma valise n'a pas été enchantée par Merlin et n'a pas une contenance infinie.

J'ai encore la journée de demain pour faire un peu de tourisme et le soir, je prends un avion pour Osaka. Ce qui signera la fin de mon voyage solitaire et le début de la rigolade.

4 commentaires:

  1. Eh ben en effet, je me serais perdue aussi,moi qui ai déjà du mal à la maladière!!!! Eh ils sont où les lapins roses super mignons?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas eu le temps de prendre en photo j'étais en bus !

    RépondreSupprimer
  3. Wah vu comme ça, ça m'attire pas des masses !
    J'aimerais bien visiter le musée du chocolat.

    RépondreSupprimer
  4. Oui je pense qu'il y a beaucoup d'endroits bien plus intéressants que Sapporo en Hokkaido. A voir lors d'un prochain voyage.

    RépondreSupprimer