Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 10" (ou Chaussette 2010-2012).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie et l'écriture. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon cinquième voyage au Japon (ainsi que premier en Corée et à Taiwan), de juillet à novembre 2010, mon voyage de 2011 en Chine (avec quelques jours au Japon à la fin), et mon retour au Japon en 2012. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com/

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

lundi 9 juillet 2012

Week-end à Osaka

 Décidément, je ne comprends toujours pas comment les lignes JR de Osaka fonctionnent. C'est horriblement compliqué, rien n'est noté (en japonais non plus) et c'est jamais le bon train qui arrive sur le quai. Enfin, on découvre après coup qu'en fait oui, c'était le bon, mais dans le doute on monte pas dedans.

Après un samedi de shopping (ça compte pour du shopping si j'ai dépensé que 2000 yen?) c'est un dimanche musical qui s'est imposé. V. est une grande fan de Acid Black Cherry, un des groupes de rock japonais les plus connus du pays, et ils tenaient la finale de leur tournée à Osaka dimanche soir.

Personnellement je n'ai jamais aimé leur musique, mais je suis gentille, j'allais pas laisser V. y aller seule. C'était dans un stade, la scène coupait la salle en deux et il y avait environ 20'000 places. Quand je vais dans un concert de ce type, c'est rarement plein à craquer, il y a toujours quelques sièges vides ici ou là... pas cette fois. Il y avait tellement de monde qu'il y avait des gens debout dans les allées et derrière nous... je dirais environ 500 personnes supplémentaires. Je dois dire que même en n'aimant pas leur musique, j'ai apprécié le concert. Le thème n'était pas original et plutôt énervant (2012, fin du monde, destruction etc.... changez de disque !) mais les décors étaient somptueux, les effets de lumière exceptionnels et puis Yasu, le chanteur, sonne mieux en live qu'en studio.

Les décors étaient des ruines qui me faisaient penser à l'architecture du Seigneur des Anneaux, avec une grosse horloge en « pierre » à moitié détruite suspendue au-dessus de la scène. Les aiguilles tournaient très vite pendant les premières chansons. D'un point de vue esthétique et technique, aucun faux pas. Point de vue musical, il y avait certains moments où on n'entendait pas très bien Yasu parce que le son était quelques fois déséquilibré et faisait plus sonner une guitare que le reste. C'est pas arrivé souvent mais je l'ai noté quand même.

Maintenant pour la présence scénique, ils sont très bons. Leur musique n'est pas nulle, c'est juste moi qui n'aime pas le rock qui a un son joyeux ou jazzy. Il y a eu 4 ou 5 chansons que j'ai vraiment aimées (un son beaucoup plus dur que les autres), dont les deux premières qui m'ont mises dans de bonnes dispositions à leur sujet.

Observation en comparaison avec un concert de Gackt : - Les fans d'ABC sont beaucoup moins sympa que ceux de G. Ceux de G sont très ouverts, les amitiés se créent en quelques minutes devant les salles, qu'on soit étranger ou non. En tant que rare spectateur non-japonais, on est pris en photo, abordé, invité au resto après le concert etc. Les fans de G sont une famille et ils sont, pour la plupart, vraiment super gentils et matures. Il n'y a aucune animosité. Ça vient peut-être du fait qu'une grande majorité d'entre eux a plus de 30 ans(ça concerne uniquement les fans japonais.) Bref, au concert d'ABC, V et moi étions les seules étrangères. On nous regardait un peu bizarrement, personne ne nous a parlé, et la seule personne avec qui j'ai échangé deux ou trois mots et un sourire a été la dame d'une cinquantaine d'années, en kimono, qui était à côté de moi dans la salle. Les fans sont jeunes (Yasu a demandé qui avait moins de 20 ans et un nombre énorme de mains se sont levées – il a fait ça pour tous les âges, et a été super ému de voir qu'il y avait des gens de plus de 70 ans aussi – dont un petit vieux qui dansait comme un malade et l'a beaucoup fait rire).

Le « encore » a été composé des versions acoustiques de 4 chansons. Très apprécié de moua-même. D'après V., il y avait 3 « encore », donc environ une heure de plus de concert à mon avis. Seulement, j'ai presque dû la traîner hors de la salle ! Raison ? Il était 20 heures. Notre Shinkansen pour Tokyo partait à 21 heures. On n'avait pas vraiment de temps à perdre, il fallait prendre le métro de 20h06. Techniquement on aurait pu rester plus longtemps – 10 minutes, pas plus – mais j'avais très peur qu'il y ait plein de gens avec la même idée et donc des files interminables pour prendre un ticket à la gare.

On est arrivées à Tokyo peu avant minuit. On s'est séparées et j'ai eu ma nuit gratuite au Toyoko Inn, bonne surprise.

Ce matin j'ai réussi à caser ma valise dans un « coin locker », un casier payant, en forçant un peu pour la faire entrer dedans avant d'aller faire un tour dans mon quartier fétiche, Ikebukuro. J'ai ensuite filé à Shiki, où je vivrai jusqu'à la fin de mon séjour, chez Sab, une amie.

1 commentaire:

  1. Effectivement...c'est pas non plus mon genre de musique, mais oui pour une amie proche j'irais à quelque chose que je n'aime pas forcément. mais bon faut que ce soit supportable quand-même :-)
    En tout cas le petit lapin bleu se déplace vite et beaucoup sur cette carte!

    RépondreSupprimer